Lire, Découvrir... avec Milk & Muffins !

19 avril 2015

Retour aux sources

Après Milk & Muffins, j'ai fait évoluer Le Libr'Air . Et Milk & Muffins est resté en arrière, mais impossible pour moi de le voir disparaître. C'est avec lui qu'a commencé l'aventure du blog littéraire et du partage sur Internet de ma passion des livres et des mots. C'était en 2009.

Le Libr'Air a ensuite pris naissance sous Worpress, en 2012, avec un nom de domaine payant et un développement poussé qui répondait à des besoins créatifs et à l'envie de me créer un autre univers. Il a disparu fin 2014 au profit d'une chaîne Youtube plus simple à alimenter durant mes années d'études et de réorientation professionnelle...

Aujourd'hui, je suis enfin posée professionnellement, mais toujours en recherche d'une maison idéale où poser mes livres et mes carnets en toute quiétude. Ce qui rend le partage par vidéo plutôt irrégulier. Le format vidéo demande des conditions particulières pour que cela soit agréable pour soi à créer puis pour les autres à voir et à entendre. Hors actuellement, dans un 2 pièces peu éclairé et où il y'a du bruit, filmer n'est pas un plaisir. 

Je souhaite toujours autant partager qu'au premier jour où j'ai créé Milk & Muffins. Et finalement, peu importe le support, tant que le message passe et que le plaisir de partager reste. Alors, me revoici à l'écrit. Mais dans un format simplifié et gratuit que je choisi volontairement, car l'avantage d'Internet c'est d'avoir le choix. Et Milk & Muffins m'a semblé être un retour aux sources tout indiqué.

L'écriture me manque. J'ai toujours adoré les mots, le français a toujours été ma matière préférée (avec l'histoire géo !) à l'école. Les dictées faisaient partie de mes exercices favoris...
J'adore aussi le format vidéo car il permet de véhiculer des émotions de manière différente et à un public parfois différent. Mais comme indiqué précedemment, tourner des vidéos demande une plus grande organisation. Et puis, le monde Booktube ne me fait plus rêver comme avant. Je trouve qu'il a perdu de sa magie, de son innocence, avec des vidéos qui se ressemblent de plus en plus, les mêmes romans qui reviennent sur différentes chaînes. Je ne vois maintenant plus qu'un aspect commercial et un univers basé sur l'image que l'on donne plutôt que sur la passion que l'on souhaite partager. Cela est bien sûr un avis totalement personnel qui reflète aussi mes changements d'intérêts avec le temps et les expériences passées.

Ainsi je choisi de reprendre l'écrit mais la chaîne Youtube reste en ligne ! Je ne ferme aucune possibilité à l'avenir ! Cette dernière est mise de côté, le temps de trouver le bon environnement pour filmer. Mais le partage continue, et ce avec ce blog qui reprends mes anciennes lectures et qui vous permettra de découvrir les suivantes !

Des améliorations graphiques, visuelles vont venir bien sûr. Tout est en friche. Et c'est aussi un plaisir pour moi de me recréer un univers où je peux y laisser mes mots et y lire les vôtres !

Je blogue depuis des années maintenant. Je continue d'évoluer selon ma vie personnelle et je sais que vous êtes là, malgré tout. A suivre mes lectures, à vouloir connaître mes avis. Et pour cela MERCI. Car même sans cela, j'écrirais. Mais avec cela, je vis ce que j'écris bien plus intensément. Et ça compte, de vivre chaque chose intensément, vous ne croyez pas ?

 

logo MM

Illustration de Tracy Hetzel.

Posté par rubbenn à 15:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


14 janvier 2012

La passerelle - Lorrie Moore

la passerelle

Quatrième de couv

A Troie, Tassie Keltjin, vingt ans, mène une vie insouciante. Entre les cours et les copains, elle est la baby sitter de Mary-Emma, une adorable métisse. Tout juste adoptée, la fillette ne passe pas inaperçue : les regards sont lourds, les injures pleuvent et ses parents la rejettent peu à peu. Bouleversée, Tassie découvre le visage sombre d'une Amérique où l'hypocrisie se mêle au racisme ordinaire.

Mon avis

La première partie du livre sert à présenter les différents protagonistes. Tassie est une jeune fille issue d'une famille d'agriculteurs plutôt isolés. Pour arrondir ses fins de mois, l'étudiante est retenue pour faire du baby-sitting auprès d'une petite fille métisse.
Petit à petit, un lien se crée avec la petite fille, et avec un jeune homme à la fac. Ils vont découvrir le regard des autres, les préjugés qui restent forts quand à la couleur de peau. On découvre également la relation tendre et délicate de la jeune fille avec ses parents et son frère.
Les faits se passent au début des années 2000, mais pourtant j'ai eu l'impression que l'on était parfois revenu dans les années 60.
J'ai eu des difficultés à rentrer dans l'histoire, mais le roman vaut la peine que l'on pousse plus loin et que l'on recherche l'issue de ce que raconte Tassie - le roman s'exprime à la première personne, du point de vue unique de la jeune fille.
Il souligne les failles de l'Amérique profonde, à travers le racisme mais aussi à travers sa politique ( la guerre d'Afghanistan est représentée par le frère de Tassie) et son attachement à des valeurs parfois obsolètes. On suit le parcours difficile de Tassie, ses rencontres et ses déboires.
De nombreux sujets sont mis en avant dans le roman, à travers une conversation assez particulière de la part de la narratrice. Il m'est arrivé de ne pas toujours comprendre ce à quoi elle voulait en venir...
Pas de coup de coeur, mais une jolie découverte. Un bon support pour découvrir le regard d'une jeune fille comme les autres, au sein d'une vie et d'une ville ordinaire américaine.
Cette lecture ne restera pas parmi mes favorites du moment, mais j'admire l'intelligence et la description fine avec laquelle la baby sitter observe son monde. Il y'aura un côté sombre (quelques longueurs, peu d'actions) et un côté lumineux (l'esprit de la jeune fille, les sujets explorés) qui ressortiront de ce roman particulièrement difficile à décrypter dans son ensemble.

Ce livre est une lecture commune. Retrouvez également les avis de Jostein , Petitepom et Livres-avis...

3sur5

 

 

 

Ce livre est inclus dans le challenge suivant :

je vide ma biblio

13 janvier 2012

Soie - Alessandro Baricco

soie_alessandro_baricco

Quatrième de couv

Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour entreprend quatre expéditions au Japon pour acheter des oeufs sains. Entre les monts du Vivarais et le Japon, c'est le choc de deux mondes, une histoire d'amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables.
Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d'une voix, la sacralisation d'un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable.

Mon avis

Ce roman, je l'ai choisi sans trop de convictions dans ma bibliothèque. Peu de pages et un titre qui a suscité ma curiosité ont permis mon choix. Peu de pages, certes, mais une histoire sublime ! Les mots sont liés les uns aux autres pour parler de voyages, de romances, et de l'histoire d'une vie complète comme peu d'hommes ont pu la vivre. Les personnages sont frappants par leur simplicité vernie d'une sensualité et d'une délicatesse parfaites. Une part d'exotisme, de romantisme, de l'élégance et des émotions variées dans un texte fin et délié.
Chaque personnage est présenté avec simplicité mais est aussi important qu'une pièce d'un échiquier de verre. Chaque chose est à sa place, chaque sentiment est découvert au bon moment. A. Baricco a un sens de la poèsie, qu'il a su incorporer à un contexte totalement terre-à-terre tel que le commerce et la guerre, par exemple. Et enfin, une fin renversante, tendre et passionnée à la fois.
Le succès de ce livre etait évident ! J'aurais regretté passer à côté. Un classique à partager et à faire découvrir sans détour.

Un film a été inspiré de ce roman, tourné par François Girard, avec Keira Knightley. Je pense le regarder, pour voir si le cinéaste arrive à transmettre les émotions aussi bien que les mots...

5sur5

 

 

 

Ce livre est inclus dans le challenge :

challenge Pale à zero

10 janvier 2012

Le sac à main - Marie Desplechin

sacamain

Quatrième de couv

Une jeune femme dresse l'inventaire de son sac à main. Un bâton de rouge à lèvres, un paquet de mouchoirs, un agenda, une liste de courses, un préservatif, une boîte d'allumettes... Chaque objet évoque une histoire, des visages, des voyages, des rêves enfouis ; chacun reflète la vérité intime d'une femme en quête d'elle-même.

Mon avis

La quatrième de couv. résume quasiment tout le roman. Dorothée, la femme qui dissèque son sac à main, semble un peu perdue et semble se chercher et se rappeler qui elle a été, à travers les différents objets que son sac contient.
On découvre dans le dernier quart du roman le point de vue de son mari, Lars. Mais rien de vraiment étayé.
Je m'attendais à une sorte d'étude sociologique, une vraie description de la personnalité de cette femme. Finalement, les objets liés les uns aux autres racontent une histoire, qui m'a semblée fade et triste. Ce n'était pas du tout le style d'écriture auquel je m'attendais, ce n'était pas non plus les personnages que je souhaitais rencontrer. Une certaine déception et l'espoir de lire un jour, un roman sur le même thème, mais plus dynamique et plus inquisiteur dans son regard sur ce qui suit chaque jour une femme : il est bon de se rappeler que chaque sac à main contient quasiment la maison et la vie d'une personne. Un objet indispensable autant pour sa propriètaire que parfois, pour ses proches !

J'ajouterais également, que le roman contient quelques illustrations d'Eric Lambé. Le coup de crayon est agréable à l'oeil, cependant, je n'ai pas toujours trouvé le lien entre les dessins proposés et le texte l'entourant. Les lignes sont parfois floues et les traits peu précis pour toujours bien visualiser ce qui était sensé être représenté, selon moi. Ce qui a souligné l'impression d'une histoire imprécise et sans réel but.

2sur5

 

02 janvier 2012

Challenge * Le Défi Littéraire de Noël 2011

19 octobre 2011

Un nouveau challenge pour 2012 !
Celui-ci ne me demandera pas beaucoup de temps et de sacrifices, mais le plaisir d'y participer est bien présent.

challenge noel 2011

Suite aux romans que l'on reçoit souvent pendant les fêtes de fin d'année, Noël plus précisement... un challenge est lancé par Gr3nouille2010 via son blog et via Livraddict pour se donner le défi de lire les livres reçus à Noël avant le Noël suivant !
En effet, les romans s'accumulent trés vite dans nos PAL, ont en laisse parfois de côté pour privilégier les plus récents, et ceux que l'on a reçu en cadeau font parfois partie des ouvrages laissés de côté. Ce challenge modifie la donne et leur dresse un tapis rouge pour ne plus rester dans l'oubli !

Ce challenge durera du 26 décembre 2011 au 24 décembre 2012... Ou se terminera bien avant si je ne reçois pas beaucoup de livres cette année... Surprise ! ^^

Je dresserais en fin d'année la liste des romans qui me seront offerts à Noël pour faire le point sur ce qui m'attends ! Rendez-vous fin décembre pour connaître la suite de ce défi ...

Edit du 02/01/2012

Voici la liste des romans reçus pour Noël, cette année :

Un Noël en famille, Jennifer Johnston
Surprises de Noël, Andreï Kourkov
Je veux vivre, Jenny Downham
Jane Eyre, Charlotte Brontë

La liste reste courte (mon anniversaire était la source principale des cadeaux littéraires) mais suffisante pour entrer dans le challenge !
Donc, jusqu'à Noël prochain, je m'engage à ne pas les laisser traîner trop longtemps dans ma PAL !

Posté par rubbenn à 08:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



01 janvier 2012

Une belle année 2012 à tous !

Milk & Muffins vous souhaite une trés belle année 2012 !

De nombreuses chroniques à venir, de bonnes résolutions à prendre, des idées de concours à lancer si le blog évolue bien...
2012 sera l'année des projets et de la prospérité pour ce blog prêt à s'envoler parmi les autres ^^
Je vous souhaite également santé, amour et prospérité, à vous et vos proches.

 

2012

Et à trés vite pour le partage de nouvelles lectures !

Posté par rubbenn à 01:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 décembre 2011

Lettres du Père Noël - J.R.R Tolkien

lettres

Quatrième de couv

Plus connu pour ses travaux universitaires et pour l'invention de la Terre du Milieu, J.R.R Tolkien est aussi un formidable auteur de contes pour enfants. Comme Bilbo le Hobbit et Roverandom, les Lettres du Père Noël ont d'abord été destinées à ses trois fils et à sa fille, auxquels, chaque année entre 1920 et 1943, Tolkien à écrit une lettre (parfois deux) prétendument envoyée du pôle Nord par le Père Noël ou l'Ours Polaire.
Ces trente lettres et les dessins qui les accompagnent forment un récit trés prenant des aventures de l'homme en rouge et à la barbe blanche, de son ours assistant, et de leurs démêlés avec les gobelins. Un ouvrage qui plaira aux enfants, à leurs parents, et surprendra plus d'un amoureux de Tolkien.

Mon avis

Je partagerais mon impression en deux parties : un certain ennui à la lecture des lettres et une admiration pour le soin apporté aux illustrations.
J'avoue avoir été attirée par l'auteur en premier lieu. Le thème du roman me semblait surprenant quand à ce que je savais de Tolkien, et ensuite, j'ai trouvé l'idée de l'envoi des lettres à ses enfants, simplement fantastique ! Quelle meilleure façon que de les faire rêver et de garder la croyance intacte le plus longtemps possible...
Mais le contenu des lettres m'a trés rapidement lassée. J'ai eu l'impression que l'histoire du Père Noêl piétinait parfois, et je pense surtout que j'ai perdu l'innocence enfantine qui permet d'entrer dans ce monde de magie. De plus, l'Ours Polaire m'agaçait continuellement lors de ses interventions dans les lettres.
Cependant, pas de regrets quand aux illustrations simplement superbes de Tolkien. Le choix des couleurs, la délicatesse des traits, le jeu de "lumière" créé par ses aquarelles et le côté scandinave qui me touche plus particulièrement. Un vrai bonheur pour les yeux.
Je pense que ce roman est intéressant à lire lorsque l'on est parent et que l'on cherche à garder la magie de Noël auprès de ses enfants. Ce récit reste très inspirant et malgré le manque d'intêret pour les lettres, j'ai réussi à voyager au pays de Santa Claus. Et c'est tout ce que je recherchais en cette période de fêtes...

3sur5

 

28 décembre 2011

Nagasaki - Eric Faye

Nagasaki

Quatrième de couv

Shimura-san mène une existence solitaire et ordonnée dans la banlieue de Nagasaki. Mais voilà que des objets se déplacent, chaque jour, insidieusement, que de la nourriture disparaît. Fantôme ? Hallucinations ? Grâce à une webcam, la vérité se fait jour : une femme habite clandestinement chez lui, depuis un an...
Grand Prix du roman de l'Académie Française 2010, Nagasaki est un chef d'oeuvre de mélancolie, un récit percutant sur l'isolement, où les ombres qui peuplent l'histoire du Japon ne sont pas loin.

Mon avis

 Le sujet de la solitude est trés bien abordé et Eric Faye nous place dans la tête de Shimura dès le jour où il découvre que de la nourriture manque et qu'un objet a bougé. On suit la surveillance via la webcam et l'arrestation de la femme suite à l'appel à la police.
On prend ensuite place dans l'esprit de la "squatteuse" et l'on découvre les raisons de cette situation improbable. Le procès suit, la femme se découvre enfin dans sa totalité.
On découvre l'isolement de certains japonnais, les sentiments de solitude et l'habitude qui créent un climat terne et monotone dans leur quotidien. On voit se dévoiler également le manque d'intêret envers les autres, parfois révélateur d'un sentiment de danger si l'on devait se rapprocher d'autres et qui condamne sans raison. Un roman inspiré d'un fait divers réel, mais la fin du roman (trés court : 95 pages) me laisse avec quelques questions en suspens. Notamment sur les effets psychologiques de cette aventure, sur les deux personnages.
Intéressant à découvrir, mais peut être pas assez étayé selon moi.

3sur5

 

 

Ce livre est inclus dans le challenge :

challenge Pale à zero

 

26 décembre 2011

Swap "Noël en hiver 2011"

Je vous ai présenté il y'a environ un mois le swap "Noël en hiver" 2011. Noël est donc arrivé (trop rapidement à mon goût !) et l'ouverture du colis de Nanapomme s'est fait dans l'excitation et la curiosité la plus intense !

Voici ce que j'ai découvert en ouvrant le colis :
decembre 2011 008

Puis, en ouvrant les premiers paquets :
noel 2011 009

J'avais 2 paquets, dont la consigne était de ne les ouvrir que le 25 décembre !!! Consigne que j'ai suivi, bien sûr !

L'ouverture, le 25 décembre, donne un colis au complet :
noel 2011 027

J'ai pu découvrir dans mon colis : Une jolie carte de Noël, des thés de différents arômes, des chocolats Kinder, 2 marques-pages fait main (trés trés jolis !), un sac de shopping "recyclable" avec son petit sachet de rangement en forme de bonnet de Noël, un bracelet aux couleurs de Noël, un bandeau en tricot pour orner les cheveux et quatres romans !! J'ai été gâtée !! Merci beaucoup Nanapomme =)

Les romans, et quelques objets en détails
noel 2011 032

noel 2011 031

noel 2011 034

Que du bonheur, en somme ! Encore un grand merci à Nanapomme d'avoir joué le jeu et d'avoir répondu à mes attentes (j'ai hâte de lire les romans, qui sont vraiment bien choisis) et merci à Juliah pour l'organisation de ce swap !!

Vous pouvez retrouver le colis que j'ai envoyé a Nanapomme, en cliquant ICI !

Posté par rubbenn à 11:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 décembre 2011

Le coeur d'une autre - Tatiana de Rosnay

lecoeurduneautre

Quatrième de couv

Bruce, un quadragénaire divorcé, un peu ours, un rien misogyne, est sauvé in extremis par une greffe cardiaque. Après l'opération, sa personnalité, son comportement, ses goûts changent de façon surprenante. Il ignore encore que son nouveau coeur est celui d'une femme. Mais quand ce coeur s'emballe avec frénésie devant les tableaux d'un maître de la Renaissance italienne, Bruce veut comprendre.
Qui était son donneur ? Quelle avait été sa vie ? Des palais austères de Toscane aux sommets laiteux des Grisons, Bruce mène l'enquête. Lorsqu'il découvrira la vérité, il ne sera plus jamais le même...

Mon avis

En possédant un nouveau coeur, pouvons-nous ressentir ce que le donneur ressentait ? Voilà une question à laquelle la science, aujourd'hui, ne semble pas pouvoir répondre concrétement. Tatiana de Rosnay joue sur cette possibilité et nous fait vivre une aventure belle, forte et dépaysante autour d'une quête de vérité, d'une quête d'identité nouvelle.
Bruce, est présenté comme un rustre, macho, peu attentionné envers les femmes et complétement égoïste. Sa maladie le rend soudainement faible et attentionné. Sa transplantation le transforme en un autre homme : tendre, passionné et curieux des autres. Une évolution trés agréable à suivre, car elle se fait par étapes.
Pour ceux qui aiment la peinture et les arts, ce roman devrait les interpellés. On visite des ateliers et des musées, et les descriptions nous laisse imaginer l'odeur de la thérébentine et des toiles laissées à l'abandon. L'enquête que mène Bruce, sur sa donneuse, Constance, nous fait voyager en Italie et rencontrer un couple d'anglais attachant (coup de coeur pour Mrs Weatherby) puis en Suisse, pour rencontrer une vieille dame d'un caractère fort et doux à la fois, dans un chalet dans lequel il fait bon rester. La rencontre de tous ces personnages, dont Lorenzo, sur lequel je n'en dévoilerais rien, offre une palette de couleurs permettant de recréer la toile représentant la vie de Constance.
J'ai lu ce roman d'une traite, sans pouvoir m'arrêter. Et c'est avec un sourire et des images plein la tête que j'ai relâché ma lecture, à la toute dernière page. Comme lorsque je suis sortie de Boomerang, j'eus envie de dire "Superbe" !
Merci aux editions Livre de poche d'avoir ressorti une nouvelle édition, d'un roman que j'aurais regretté manquer.

4sur5